Le Groupe

 LA P’TITE FUMEE

C’est l’un des ovni des musiques électroniques, héritiers du mouvement Natural trance, Le groupe s’est affranchi des codes et développe aujourd’hui un style particulier aux multiples influences.

Depuis 5 ans La P’tite Fumée fais monter la température sur les festivals, grâce à un savant mélange festif de techno, trance et musique tribale, le groupe est devenu en quelques années l’un des incontournables de la scène live française et répand désormais son énergie à travers toute l’Europe et au delà. 

Sur scène, sous les yeux du Triboux, totem du groupe, les 4 musiciens embarquent le public dans une transe ultra festive où la vibration du didgeridoo, les harmonies de la guitare classique et la flûte traversière accompagnent un puissant trio percu/basse/batterie et créent ensemble une atmosphère bouillante.

Souvent programmés en closing des festivals Wolrd, Electro ou Reggae, LPF s’est trouvé son public, qui l’accompagne partout et n’hésite pas à traverser la France pour venir voir un concert. C’est un public de joyeux fêtards venus lâcher la pression sur des rythmes endiablés !

80583159_3796973207214522_1898784795085766656_o

Retour sur le parcours du groupe.

LPF c’est avant tout une bande de potes qui a commencé à jouer dans la rue et sur les marchés d’Ariège et dont la passion pour la musique les a poussés à monter sur scène.

En 2015 ils produisent leur premier album Triboux et le clip Manuia qui leur ouvrira les portes des premiers festivals.

En 2016 le groupe sort un EP Expansion, et fait un passage remarqué sur la grande scène du FIMU à Belfort, ainsi qu’en ouverture du célèbre festival Son Libre, pour ne citer que ces deux la.

En 2017 ils sortent un nouvel album Owl Rising dans la mythique salle de Toulouse, Le Bikini qui affiche complet pour l’occasion. Le groupe joue désormais plus de 50 concerts par an et s’exporte à l’étranger, en Suisse, en Angleterre, en Italie…

En 2018 le quatuor s’affirme comme une valeur sûre pour les closing de festivals. Au Fil du Son, Yzeures’n Rock, Summer Vibration, Rock’n Solex, Insane Festival… ils mettent le feu partout ou il passent. En fin d’année ils s’envolent vers l’Inde pour une tournée qui inspirera le morceau Thoda Dhuaan et sortent un featuring avec le DJ méxicain Mandragora You See Me qui leur confère une notoriété internationale toujours plus grande.

En 2019 Le Bikini est à nouveau complet pour la sortie de l’album Thunderbird dans lequel on retrouve plusieurs collaborations, dont Thunderbreizh avec Les Ramoneurs de Menhirs qui fait un carton sur YouTube. A l’étranger, ils jouent au mythique Boomtown en Angleterre, au Iboga Summer Festival en Espagne, au FMM au Portugal, au One Love en Suisse, ou encore au FCKNYE à Bruxelles et repartent en Inde pour jouer sur le festival Echoes of Earth. En France aussi le groupe multiplie les gros festivals, Electrik Park, Free Music, No Logo, Musicalarue, Foreztival et de nombreux autres leur font confiance pour endiabler le danceflor…

En 2020 alors que l’année commence bien avec notamment Les Docks de Paris plein à craquer pour le festival Exoria dont ils sont la tête d’affiche, ainsi qu’une tournée Iboga Winter en Espagne ou ils font complet à Madrid, Valence et Murcia, la tournée s’arrête subitement avec le Covid19 et près de 60 dates annulées. 

Pendant le confinement La P’tite Fumée garde le moral, et publie trois Confined Session, puis Casa Loca avec Mezerg, le maître du Theremin. La même année LPF produit deux tracks avec Billx, Wild Tribe et Hurricane ainsi que le clip Apocalyptus.

89807519_4013837878861386_4650656163669475328_o